Accueil

Micro-ressources (Or vert)

  • Ce site référencie les micro-ressources naturelles pouvant être utilisées dans les régions montagneuses en voie de désertification. Entre autres, les hautes vallées montagneuses des Pyrénées Centrales.
  • Micro-ressources, car non-industrielles pouvant être exploitées de manière artisanale avec peu d’investissement et utilisées par des petites structures, artisans, associations, collectifs et même particuliers.
  • Comme micro-ressources naturelles dans ces secteurs, il y a principalement la biomasse provenant des friches, d’anciens terrains cultivés ou pacagés et retournés à l’état d’abandon.
  • Cette valorisation des micro-ressources naturelles a le vent en poupe avec l’augmentation des couts des énergies fossiles et principalement exogènes (venant de loin avec de grosses structures et de gros investissements). Avec la tendance avec ces micro-ressources à l’autonomie déjà énergétique sinon génératrices de nouveaux emplois artisanaux locaux.
  • Par ailleurs cette valorisation de la biomasse des friches pourrait financer en partie ou en totalité leurs défrichements.
  • Ces micro-ressources seraient l’utilisation de la biomasse avec les chaudières à pellets utilisées en micro-cogénération (chauffage et production d’électricité) et les micro-méthaniseurs.
  • Des essais avait été fait avec de la micro-cogénération, il y a une dizaine d’années, mais le projet était en avance, trop novateur sur son temps.
  • Avec l’augmentation du prix de l’énergie et la généralisation du chauffage au bois principalement dans les pellets, le projet revient sur la table et à l’ordre du jour.
  • Un micro-méthaniseur n’est qu’une fosse septique améliorée. La tendance d’ailleurs, au niveau industriel est de transformer les stations d’épuration en méthaniseur et récupérer ainsi le méthane qui partait dans l’atmosphère.

Ces technologies High tech, futuristes pour la région, commencent à être étudiées en Allemagne pour la fourniture d’énergies alternatives avec le projet d’arrêt des centrales nucléaires (effectif depuis le 15 avril 2023 ) et aussi avec la baisse de livraison des énergies fossiles et la sobriété énergétique actuelle.
Néanmoins, l’arrivée et la mise en pratique réelle de ces technologies devraient prendre un certain temps, à l’horizon 2030.

La dépêche 19/12/2023 La forêt paysanne